Les avocats ont mené une série d’actions en vue de lutter contre la systématisation des cages en verre dans lesquelles les accusés et les prévenus détenus ou sous main de justice comparaissent devant les juridictions pénales. Les motifs de critique étaient nombreux : atteinte à la présomption d’innocence, insonorisation rendant difficile la communication entre la salle et l’intérieur du box, impossibilité de communication entre l’avocat et le client…

Tout cela sera bientôt de l’histoire ancienne. La nouvelle se sussurrait depuis quelques semaines, elle est désormais confirmée. Le ministère de la Justice a fini par se rendre à la raison. Ces boxes en verre, j’en suis ravi, vont bientôt tous être démontés.

Mais que faire de la montagne de verre ainsi destinée au rebut ? Comment les recycler au mieux ? Après mûre réflexion, le ministère a décidé d’en faire… ce qu’ils sont déjà, des aquariums. Les grandes baies vitrées seront taillées et montées en petits aquariums, lesquels seront offerts aux établissements scolaires.


Aquarium.jpg

Monsieur Colin ESPOLIER, l'un des porte-paroles de la Chancellerie, a déclaré : "les cages en verre mettaient à parité le menu fretin et les gros poissons, elles n’accueilleront plus que des poissons rouges".

On ne peut que s’en réjouir.