En octobre 2014, les barreaux de Bastia et d’Ajaccio se réunissaient pour commémorer la tragique disparition d’Antoine Sollacaro. Un an plus tard, Maître Jean-Michel Mariaggi était la cible d’une tentative d’assassinat en Corse du Sud.

Autant d’évènements qui remettent en question la liberté d’exercice de la profession d’avocat. Hors de nos contrées, ces faits inadmissibles s’avèrent être monnaie courante. Au Honduras, depuis plus de deux ans, 119 robes noires ont perdu la vie dans les pires circonstances. Ces sombres instants méritent donc d’être éclairci ; c’est pour cela qu’est mis en place par plusieurs organisations professionnelles d'avocats, la 6ème journée de l’avocat en danger. Une manifestation de soutien aux avocats honduriens est prévue le 22 janvier 2016 devant l’ambassade du pays dans le 16ème arrondissement de Paris.

A l’heure où la sécurité de tout un chacun est mis à mal, il convient de protéger impérativement la profession d’avocat, représentant à elle seule les valeurs des droits et des libertés fondamentales.