Demain aura lieu la 4ème journée de l’avocat en danger, à l’initiative de l’Association des Avocats Européens Démocrates, dont le Syndicat des Avocats de France (SAF) est membre.

 

L’objectif de cet événement est double. Tout d’abord rappeler que nombreux sont les pays où la profession d’avocat comporte des risques important, y compris d’être assassiné. Ensuite, chaque année, d’attirer l’attention sur la situation d’un pays en particulier notamment en interpellant les autorités de ce pays mais aussi en dressant une liste de préconisations.

 

Cette année, c’est la situation préoccupante des avocats en Colombie qui va être mise en avant. Quelques chiffres à avoir en tête :

 

Depuis 1991, ce sont 400 avocats qui ont été tués en Colombie, soit en moyenne, un par mois. Durant les 8 premiers mois de 2013, onze avocats ont été tués dans la seule région de Valle del Cauca. A cela il faut hélas ajouter les 4.400 confrères qui ont fait l’objet de menaces ou de violences physiques.

Demain auront lieu des rassemblements d’avocats devant les Ambassades et les Consulats de la Colombie. A Paris, il semble que cela se déroule à 11h30 (en robe) Place de la Madeleine (métro Madeleine) devant l'Eglise.

Mais c’est à Montpellier que sous l’égide de la Ligue des Droits de l’Homme de Montpellier, de l’Institut des Droits de l’Homme du Barreau de Montpellier et du Syndicat des Avocats de France se dérouleront les Rencontres autour de la journée de l’avocat menacé. Sera abordé un sujet dont j’entretiens fréquemment mes lecteurs, le dossier de la quarantaine d’avocats kurdes poursuivis par les autorités turques.

Le programme de ces rencontres est le suivant :

- une journée de conférence-débat sur « les mécanismes juridiques de la répression » le 24 janvier 2014 à la salle Rabelais (9h/12h - 14h/18h30, entrée libre) ;

- une exposition photo, « Gezi Park et les résistances turques et kurdes », à la Maison des relations Internationales / Nelson Mandela du 20 au 27 janvier 2014 (vernissage le 21 janvier à 18h30) ;

- une projection-débat en avant-première au cinéma Diagonal le jeudi 23 janvier 2014 à 19h40 de « My sweet pepper land » de Hiner Saleem, animée par la LDH ;

- la salle d’exposition du Diagonal accueille du 15 janvier au 15 février 2014 une synthèse de « Gezi Park et les résistances turques et kurdes ».