Et de 7. Septième audience s'agissant du procès de mes 46 confrères turcs. Lors de celle-ci, la Cour a décidé de libérer 4 des 16 confrères encore emprisonnés, en considération du temps qu'ils avaient passés en détention provisoire. Les juges ont une nouvelle fois refusé la demande présentée par les avocats de la défense d'accepter qu'Abdullah Öcalan soit entendu comme témoin.

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, l’affaire a été renvoyée au 8 avril prochain.