S'il est un mot qui sonne avec plaisir aux oreilles d'un avocat pénaliste, c'est bien celui de relaxe (ou son équivalent en matière criminelle, l’acquittement). 

Dans le cadre d'un procès pénal, les personnes poursuivies par le parquet sont convoquées devant une juridiction (le plus souvent le tribunal correctionnel) pour y être jugées et éventuellement condamnées. Toutefois, le tribunal peut considérer que la preuve des faits n'est pas rapportée par le procureur de la république ou encore que le comportement visé par les poursuites ne correspond pas à une infraction.

Dans ces hypothèses, le prévenu est déclaré innocent, il est donc relaxé. Il est fréquent que les magistrats utilisent une expression plus technique, en déclarant que le tribunal " renvoie le prévenu des fins de la poursuite ".