A nouveau un billet sur le procès de mes 46 confrères turcs. Nous en sommes donc désormais à 6 journées d’audience, espacées chacune d’un bon trimestre, afin d’éviter les désagréments d’une justice trop expéditive.

Cette sixième journée a été l’occasion pour 16 de mes confrères, ceux encore détenus, d’être entendu pour la première fois par le tribunal. Non, inutile de vous frotter les yeux, vous avez bien lu. Précisons qu’à ce jour, ils ont tous les 16 effectué 22 mois de détention préventive.

Alors que la première audience avait eu lieu dans une salle trop petite et surchauffée, c’est cette fois-ci une salle immense qui attend les proches et les soutiens de mes confrères. J’en profite pour tirer mon chapeau à la trentaine d’avocats originaires de 7 pays européens qui ont fait le déplacement pour assister à cette journée d’audience. Comme de juste, ils sont placés… tout au fond de la salle, si loin qu’ils sont dans l’incapacité de voir directement les juges, le procureur, la défense et les prévenus. Il n’y a pas à dire, il faut savoir varier les plaisirs. Deux écrans de bonne taille leur ont permis de voir les bancs de la défense et le box des prévenus. Je connaissais la visioconférence entre 2 tribunaux ou entre 2 salles d’audience au sein d’un même tribunal, mais là, force est de constater que la justice turque innove. Je lui conseille vivement de déposer le brevet.

Autre originalité : le procureur et les 2 assesseurs ont été remplacés par 3 de leurs collègues. Là encore, je ne peux que suggérer de breveter le procédé. Je ne doute pas un instant que le président de la juridiction se soit fait un devoir de leur relater de façon exhaustive et objective des 5 audiences précédentes.

A la fin de la journée les juges ont, après en avoir délibéré, rejeté l’ensemble des demandes qui leur avaient été présentées. Et ce sans aucunement se donner la peine de motiver leur décision. Attention, en la matière, le brevet appartient déjà à la magistrature française.

Comme il fallait s’y attendre, l’affaire a été renvoyée au 19 décembre prochain.