Bien que je n'y parvienne pas toujours, j'essaye dans la mesure du possible de donner à mes chers lecteurs, les suites d'événements dont je les ai entretenus.

Je me dois donc de répercuter la nouvelle qui nous vient ces dernières heures d'Iran. L'avocate  Nasrin Sotoudeh, engagée dans la défense des droits de l'homme et qui purge actuellement une peine de prison, bénéficie depuis le dimanche 23 juin dernier d'une permission de sortie de quatre jours.

 

Pour mémoire, on rappellera qu'elle est en prison depuis septembre 2010 et qu'elle a été condamnée pour "atteinte à la sûreté nationale" et "propagande contre le régime", ses peines ayant été ramenées en appel à six ans de prison et à 10 ans d'interdiction d'exercer la profession d'avocat et de voyager, par la 54e chambre de la Cour d'appel.