Depuis le début de matinée du 2 octobre, on est sans nouvelle de Khalil Matouq, un avocat syrien particulièrement impliqué dans la défense des droits de l’Homme et époux de la romancière Fadia Saad Khalil. Son entourage, qui voit sans doute le mal partout, soupçonne qu’il fasse, lui et l’ami avec lequel il se trouvait, l’objet d’une détention arbitraire.

Khalil Matouq (Source : profil Facebook "The Syrian Journalists Association")

Bien qu’il soit agaçant de réduire chacun des syriens à son appartenance communautaire, cédons à la figure de style imposée pour préciser que Khalil Matouq est membre de la minorité chrétienne.

Outre son engagement dans la défense des prisonniers politiques, notamment Nawaf al-Bachir, il a été touché personnellement par la férocité du régime, son neveu Sami Maouq ayant été tué en 2008, dans des conditions non élucidées, par les services de sécurité.

On ne peut que se joindre à Amnesty International pour réclamer sa libération immédiate.