Quand un tribunal correctionnel, un tribunal de police, un juge de proximité ou encore une cour d'appel jugeant un délit considère que la personne poursuivie n’est pas coupable de ce qui lui est reproché, il prononce une relaxe.

Très souvent, le juge va utiliser un terme (encore) plus technique. Il va dire « le tribunal vous renvoie des fins de la poursuite ». D’où des moments assez cocasses où mes clients se retournent vers moi, n’ayant pas compris la bonne nouvelle.

La relaxe et ses conséquences sont traitées aux articles 470 et suivants du Code de procédure pénale.

Attention, en matière de crime, on utilise un autre terme. On dit que la personne bénéficie d'un acquittement.