DE LEGE LATA, le Blog de Maître RIBAUT-PASQUALINI

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Profession : avoué

vendredi, 27 novembre 2009

Suppression des avoués : une réponse ministérielle très approximative de MAM

 

Je l’ai déjà dit, je suis hostile à la suppression des avoués, notamment du fait de l’impréparation de cette réforme et la méconnaissance totale de cette profession par le gouvernement. Illustration avec cette question d’actualité posée par un sénateur à voir sur le site du Sénat. S'en suit une réponse qui mérite d'être commentée.

Lire la suite

mardi, 22 septembre 2009

Les salariés des avoués ont du mal à faire entendre leur voix

Le gouvernement a décidé la suppression de la profession d'avoué. Les études d'avoué comprennent 1850 salariés qui malgré les discours lénifiants et les promesses de reclassement, seront quasiment tous licenciés.  Hormis un mouvement de grêve et une manifestation nationale , ces salariés, disséminés sur le territoire national, ont du mal à faire entendre leur voix.

Vous lirez ici le témoignage et les interrogation des salariés grenoblois.

 

vendredi, 19 juin 2009

Examen d'aptitude professionnelle aux fonctions d'avoués : un dernier pour la route

Authueil s'étonne de ce qu'il y ait cette année encore  un examen d'aptitude professionnelle aux fonctions d'avoués, alors que la profession va disparaître.

Il y voit un bel exemple d'absurdité administrative.

Je lui réponds en commentaire.

 

samedi, 2 mai 2009

Ça m'énerve

Oui, ça m'énerve. Ça m’énerve de lire un peu partout que la suppression de la profession d'avoué est due à la directive service. C'est la faute à l'Europe, nous explique-t-on.

Sauf que c'est faux.

La démonstration en image par les textes.

Lire la suite

mardi, 31 mars 2009

Manifestation [Mise à jour : des salariés] des avoués à Paris



Un très bref billet pour vous signaler qu'aujourd'hui, les [mise à jour : salariés des] avoués manifestent à Paris. Comme je l'ai déjà indiqué, je soutiens leur mouvement. Ce blog est donc lui aussi, symboliquement en grève.



mercredi, 25 mars 2009

Des bagues Chaumet pour les salariés des avoués



 

Décidément, je suis ces jours-ci destinataire de nombreux tracts annonçant des manifestations.

 

Celui-ci concerne les salariés des avoués. Le gouvernement a décidé, sans préparation ni concertation[1] de supprimer cette profession. Je ne reviendrai pas ici sur les motifs de cette suppression, qui m’apparaissent tous hautement infondés.

 

Ce qui est particulièrement choquant c’est que la Garde des Sceaux (que 1.000 choristes chantent à jamais ses louanges) et ses services, mais également ceux de Bercy, refusent d’assumer financièrement la mise au chômage des 2.000 salariés des avoués. On pensait qu’un tel fait du prince appartenait à des temps révolus. Il semble que non.

 

Or il est à craindre que nombre d’entre eux ne retrouvent pas de travail (spécificité de leur travail qui ne correspond pas à celui effectué en cabinet d’avocat, âge, crise actuelle...).

 

On aimerait entendre la Garde des Sceaux (que les roues de sa poussette Dior ne se coincent jamais entre les pavés strasbourgeois) sur le sujet. Elle reste désespérément silencieuse.

 

 



[1] Ha, si, il y a eu concertation… après la décision. On va finir par croire que c'est une méthode de travail qu’affectionne le gouvernement actuel.